Voyages par puzzle


La sushi est de retour… C’est pas pour autant qu’elle est allée bien loin mais plutôt qu’elle s’est lancée dans une entreprise titanesque, internetielle (c’est un mot, ça?), chronophage mais follement amusante. Cependant, elle n’a pas oublié sa promesse à la Papaye Verte en Salade : Participez à son blog donc voilà qu’elle revient !

Comme je disais, je me suis lancée dans une entreprise d’envergure à savoir travailler un peu mon anglais sur la Toile Sauvage Mondiale en traduisant plein de trucs, ça me prend des lustres et ça me fait oublier que cette année, pas de voyages à l’horizon. Ni pendant l’été passé, ni cet automne, ni le printemps prochain. Ô rage ! Ô désespoir !

Comme je disais également dans ma présentation, j’aime voyager surtout à l’étranger, la sushi est sélective que voulez-vous ma p’tite dâme – mon p’tit mônsieur (rayez mention inutile)…Même la contrée du milieu, en transport en commun, semble être à des lieux d’ici ! Ce qui n’est pas un mal, j’ai déjà fait, et c’est très surfait!

Je dois avouer tout de même, que me débattre pour ne pas tomber dans les pièges à touristes, prendre des risques gustatifs, m’immerger dans la culture et tenter d’engager une conversation dans une langue inconnue ainsi que les rencontres qui en résultent, me manquent un peu beaucoup. Bref, on va pas se morfondre pour autant, ce n’est que partie remise….et y a d’autres problématiques bien plus chagrinantes.

Alors que, durant l’été, je réceptionnais avec bonheur des cartes postales de chaque coin du monde et/ou de l’hexagone, des amis et de la famille qui pensaient à moi depuis leur rabane de plage-slash-pagode-slash-douche écossaise-slash-baraque à bretzel-slash-dolmen bretonnant-slash-bar berlinois, j’essayais tout de même d’éviter férocement :

  • les soirées apéro-dinatoire-power-point de 784 photos (promis j’ai compté) sur fond de musique folklorique,

  • les longues explications de visites « absolument extraordinaires, sûre que t’aurais adoré » d’amis enthousiastes (oui, voilà, retourne le couteau à beurre dans la plaie dans le sens des aiguilles d’une montre, j’adore ça!).

Trop déprimant…. et ça donne vite envie de perdre du touriste en goguette en lui indiquant la direction opposée à son but premier, de la pure vengeance par ricochets, je vous l’accorde. Cependant, comme je disais, j’ai reçu un petit colis fort intéressant. Avec ceci, dedans :

Alors au départ, je suis pas vraiment une personne qui aime les puzzles au coin du feu de cheminée. Ça a toujours été un peu l’instrument de torture ultime (même à l’école maternelle, à moins que mes souvenirs me jouent des tours). Mais cette fois-ci, je me suis dit que j’allais relever le défi. Partir sur l’île de Pâques en évitant le décalage horaire et en apprenant le japonais…. « ça semble prometteur, voyons voir ! ». Je me suis dit que ce puzzle-là avait le mérite d’être original et de prendre peu de place une fois fait…

J’ai malgré tout attendu la Papaye, qui elle, adôôre faire des puzzles et au final à 4 mains c’est plus facile (compter les pièces étapes par étapes, les emboîter dans le bon ordre…inverser les rôles…). Ça nous a pris tout de même 2 bonnes heures à toutes les deux, donc armez-vous de patience et de thé.

En ouvrant le carton que dire…

  • les pièces sont petites, classées dans des petits sachets par grandeur et format des dites pièces… moi qui ai toujours aimé partir en backpack me voilà servie ! Autre bonne nouvelle et pas des moindres, il y a des pièces en rab dans chaque format (au cas où certaines vous glissent des doigts et tombent dans l’oubli vers un futur passage d’aspirateur…)

  • le mode d’emploi semble être un jeu d’enfants, chaque étape est dessinée lisiblement, oserai-je dire… on ne se focalise pas sur les idéogrammes, je repasserai donc pour les apprendre mais comme tout est traduit en anglais, on peut toujours tenter d’établir des correspondances linguistiques (pour les plus courageux)…

  • la construction des 3 têtes est assez fastidieuse mais cela rend très bien. Et je peux enfin dire : « le mystère est résolu, les statues Maoi, c’est moi qui les ai faites ! ». Quelle avancée historique !

Pour résumer, c’est un cadeau bien original pour ceux et celles qui aiment ou n’aiment pas faire des puzzles (car ça ressemble à un puzzle, ça a la forme d’un puzzle, mais ce n’est pas un puzzle…). Ils existent en forme de sites mondiaux à visiter, d’animaux, d’instruments de musique et bien d’autres… Ils sont classés par ordre de difficulté (celui-ci était un 2/5).

Comme j’aime bien en redemander, j’ai lancé un appel subliminal au Père Noël après avoir envoyé ma lettre pour savoir si jamais il ne pouvait pas en envoyer un autre, c’est dire !

Infos :
http://www.diablock.co.jp/nanoblock/ le site du fabriquant au Japon, mais la traduction -en anglais- ne fonctionne pas sur tout le site.
Vous en trouverez sur les sites de vente de produits culturels sur le net. Le site qui va d’un A à un Z en a une vingtaines de pages (http://www.amazon.fr/), le manchot empereur astronaute (http://www.lepingouindelespace.com/) en a aussi une belle collection par exemple. Certains magasins de jouets, ou de loisirs créatifs en ont aussi, celui dont «l’esprit jubile», par exemple, (http://www.cultura.com/) en a quelques uns en rayon.
Et y en a pour toutes les bourses, de 7-8€ pour les plus petits à 80€ pour les versions Deluxe.

Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s